Luttes économiques

Piquetage de la CSN devant l'hôtel Hilton

Depuis quelques mois, une négociation concernant plusieurs hôtels à travers la province fait des vagues. C’est bien connu : les travailleurs du tourisme et de la restauration travaillent durement pour une bouchée de pain.

Infirmiers transportant un corps sur une civière

À la fin du mois de novembre dernier, la protectrice du citoyen, Marie Rinfret, était sur toutes les tribunes pour présenter son rapport sur le sort des CHSLD en début de crise sanitaire de la COVID-19.

Grévistes d'Olymel de la CSN

«L’employeur est toujours disposé à faire des réaménagements à l’intérieur des paramètres de l’entente de principe du 14 août dernier,

Usine d'Exceldor
Article originellement paru dans le journal Iskra, l’ancien organe central du PCR-Canada.

Le dimanche 23 mai, les quelque 600 ouvriers de la plus grande usine de transformation de volailles du Québec, l’usine Exceldor de Saint-Anselme dans Chaudière-Appalaches, ont déclenché la grève.

Gréviste de la cimenterie Ash Grove
Article originellement paru dans le journal Iskra, l’ancien organe central du PCR-Canada.

Samedi dernier, les 154 travailleurs de la cimenterie Ash Grove de Joliette ont été mis en lock-out sans préavis.

Photo d'un port commercial
Article originellement paru dans le journal Iskra, l’ancien organe central du PCR-Canada.

Suite au rejet de la deuxième offre patronale, les 2 500 ouvriers d’ArcelorMittal Mines et Infrastructure Canada sur la Côte-Nord ont déclenché, lundi soir dernier, une grève générale illimitée.

Ligne de production dans un abattoir
Article originellement paru dans le journal Iskra, l’ancien organe central du PCR-Canada.

Une grève générale illimitée à l’usine d’abattage d’Olymel à Vallée-Jonction a été déclenchée le 28 avril dernier par le Syndicat des travailleurs d’Olymel Vallée-Jonction-CSN.

Enseignants en grève
Article originellement paru dans le journal Iskra, l’ancien organe central du PCR-Canada.

Plus d’un an après l’échéance de leurs conventions collectives, les 550 000 travailleurs du secteur public québécois poursuivent leur lutte légitime pour arracher des concessions au gouvernement Legault afin d’obtenir de meilleurs salaires et d’améliorer leurs conditions de travail déplorables.

Bâtissons le nouveau parti communiste de la classe ouvrière canadienne